Dyskograf

Dyskograf, platine graphique

Si les platines vinyles à encodage MP3 font le bonheur des possesseurs de vieilles galettes à 33/45 tours, ce Dyskograf n’a rien d’un objet de collectionneur. Il s’agit d’un lecteur de disques graphiques créé par la jeune boîte rennaise AVoka Production, dont le but n’est pas de rejoindre les boutiques marchandes mais de s’insérer dans ses spectacles et installations où sont conviés tous les sens avec aussi bien de la musique que des projections vidéo et autres formes d’arts numériques.

Alors, le Dyskograf, késako ? Cette néo-platine n’utilise ni vinyle ni diamant, mais un simple disque de papier sur lequel le participant est invité à créer des boucles musicales en dessinant lui-même sa « partition » avec un simple feutre. De façon on ne peut plus intuitive, le cycle du disque représente littéralement la boucle sonore, et, chaque coup de feutre, une note. Le disque de papier tourne devant une caméra qui reproduit la forme du bras traditionnel, et le tracé filmé est alors converti via un logiciel maison. À l’apprenti compositeur d’expérimenter pour découvrir quelles formes produisent tels sons.

Génial, mais pas nouveau, puisque directement inspiré du phonautographe. Conçu par Édouard-Léon Scott de Martinville en 1857 (près de 20 ans avant le phonographe d’Edison), l’appareil n’était pas un player mais juste un recorder. Les vibrations acoustiques émise étaient transmises à un stylet qui les gravait sur une feuille de papier placée sur un cylindre rotatif. C’est ainsi que l’enregistrement d’Au clair de la lune réalisé par Scott de Martinville en 1860 devint le premier enregistrement d’une voix humaine. Exhumées en 2008 par une équipe de chercheurs américains, ces dix secondes de chant seraient interprétées par Édouard-Léon lui-même.

Dyskograf sur AVoka.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Required fields are marked:*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>