jean-claude_van_damme

Crash : JCVD vs. Stephen Hawking


L’un a des étoiles dans la tête quand l’autre à la tête dans les étoiles. Entre l’acteur-fighter belge et le physicien-cosmologue britannique, le combat semble, comment dire, inégal. Les deux adversaires ne boxeraient pas dans la même catégorie, mais en êtes-vous si certain ?

#1 PHYSIQUE
JCVD
De la physique au physique, The muscles from Brussels a choisi de travailler la molécule à l’échelle extra-musculaire plutôt qu’au microscope atomique. À l’instar du physicien, JCVD souffre néanmoins d’une maladie chronique, non pas des neurones moteurs, mais des moteurs de neurones.

Stephen Hawking
Une tête bien faite dans un corps qui se défait, c’est le et non pas la physique qui pèche chez le scientifique. Atteint de sclérose latérale amyotrophique, il lutte contre cette maladie des neurones moteurs qui lui a enlevé presque tout contrôle neuromusculaire.

#2 MÉCANIQUE QUANTIQUE
JCVD 
Malgré ses lacunes scientifiques, Jean-Claude possède une connaissance intuitive des forces de l’univers, qu’il délivre à travers des aphorismes savoureux : “Si je tue l’oxygène comme sur la lune, tu meurs !” ou encore “le ciment est composé de protons et de neutrons”.

Stephen Hawking
Ardent défenseur de la théorie du tout visant à unifier les quatre forces physiques, ainsi que du principe de singularité dans l’espace-temps, Hawking sait communiquer ce savoir obscur aux masses à travers une vulgarisation tout aussi imagée : “Quand j’entends parler du chat de Schrödinger, je sors mon flingue”.

#3 VOYAGE DANS LE TEMPS
JCVD
JCVD croit fermement en la possibilité de modifier le continuum espace-temps et pas uniquement dans son rôle Timecop : “Pour l’oxygène, une seconde, c’est peut-être dix secondes, et pour le béton, une seconde, c’est peut-être un millième de seconde”. Imparable.

Stephen Hawking
Si Einstein a mis un nom sur cette théorie, les trous de ver ont trouvé en Hawking un commercial zélé. Il écrira dans le Daily Mail en 2010 que tout ce qu’il faut pour voyager dans le temps, c’est “un trou de ver, l’accélérateur de particules du CERN ou une fusée qui se déplace très, très vite”.

 #4 RELIGION
JCVD
Bien décidé à démythifier le divin, “la plus belle religion qu’on puisse avoir, c’est de rentrer en soi-même et de digérer l’essence de la vie, se digérer soi-même et produire à partir de ça sa propre religion, l’instinct”, JCVD croit davantage en le pouvoir de l’awareness qu’en celui d’un vieux barbu up there.

Stephen Hawking
Le physicien ne croit pas en la vie après la mort et encore moins au concept de paradis (lire en p.11) et s’amuse, dès qu’il en a l’occasion, du créateur présumé, qu’il soumet aux propres paradoxes de la religion : “Dieu est-il capable de créer une pierre si lourde qu’il ne peut la soulever ?”

 #5 VIE CONJUGALE
JCVD 
Deux divorces, d’abord de la bodybuildeuse Gladys Portugues puis du mannequin Darcy Lapier, il finira par se remarier à Gladys en 1999. Il avouera avoir eu une liaison avec Kylie Minogue lors du tournage de Mortal Kombat.

Stephen Hawking 
Deux divorces, d’abord de Jane Wilde avec qui il eut 3 enfants, puis de son ex-infirmière Elaine Mason, qui avait abusé à la fois de la célébrité et du handicap de son génie de mari. Comme quoi, la taille (du Q.I.), ça compte.

BILAN : Universal soldier vs cyborg
Mi-homme, mi-machine, Hawking est le premier homme peut-être à illustrer le concept de transhumanisme. À défaut d’être un universal soldier, il est l’universal penseur, toujours prêt à expliciter les tenants et aboutissants de l’univers. Un point sur lequel JCVD le rejoint. Ce grand adepte de la zététique, fait preuve d’un scepticisme scientifique à toute épreuve. Pas de doute, tous deux sont bien aware.